Trend N'Com

La femme dans la publicité : l’inquiétant bond en arrière de ce début d’année

Publicités

L’évolution de la place de la femme dans la publicité

Heureusement, les messages passés dans la publicité ont évolué en même temps que la société. Et heureusement, nous n’avons plus vraiment à faire à ce genre de pub :

Avec des cravates pareilles remarquez, je ne suis pas sure que quiconque ait été convaincu de quoique ce soit…

Sans commentaires …

Plus récemment, on a tout de même pu être surpris par quelques publicités « limites » comme celle de Carrefour dans « Simply you » où l’on peut remarquer que la « Cuisine rassemble » … mais pas vraiment dans le partage des tâches … !

A la tienne ! Et surtout ne te coupe pas en épluchant les légumes …)

Néanmoins, soulignant tout de même de gros progrès, on s’attendait presque à ce que la misogynie ou certains parti-pris malhabiles soient désormais rayés définitivement de la publicité.

C’était sans compter les deux premières semaines de 2017 !

En effet, on dénonce souvent l’utilisation de la femme dans la publicité, la nudité, le « sexy pour tout vendre » …

Mais depuis le 1er janvier dernier, deux publicités de la presse papier ont fait le « buzz » en faisant bien pire …

« Osez réaliser vos rêves »

Publiée dernièrement dans des journaux belges, une publicité pour une formation d’auxiliaire de ménage passe très mal …

Bien entendu, il n’y absolument « rien de dégradant dans le fait de promouvoir le métier d’auxiliaire de ménage » précisent les commentateurs choqués par ce message publicitaire. C’est l’utilisation clichée d’une petite fille vêtue comme il y a soixante ans, qui fait planer un soupçon rétrograde sur cette campagne …

Je vous laisse en juger.

 

La deuxième publicité a été publiée dans le journal « Le Figaro »

Il apparaît dans ce journal un encart d’une taille assez conséquente pour « En marche pour la vie« , un mouvement anti-IVG.

Sur celui-ci, on peut voir une jeune femme se faisant licencier car elle est enceinte. Un encart qui n’a pas échappé aux lecteurs du journal …

 

D’ailleurs toute la campagne print de «  En marche pour la vie » suggère que la femme se sentirait obligée d’avorter suite à un complot organisé par ses proches … Etrange et dérangeant …

 

Emma

 

Publicités