Quand les créa perdent leur inspiration

La marche des empereurs, l’ours réalisateur, l’éléphant d’Ikea, les pubs rétro de Leclerc : les agences de communication nous régalent régulièrement de publicités géniales. Cependant, entre les publicités étrangères mal doublées, les patrons de boîtes mégalo et autres pub médiocres, la qualité est encore loin d’être la norme.
Petit focus (sous le signe du calme et de la retenue) sur l’une des plus mauvaises pubs actuelles.

Dis Lotus, les cerveaux de tes créa aussi ils sont solubles ?

Tout d’abord, l’objet du délit :

Alors le but de cette rubrique, c’est bien d’analyser le spot de pub, pas de critiquer le produit. Mais là, c’est pas possible. Donc on va prendre une petite minute pour parler de l’objet en lui-même, en espérant que cela va me calmer.

Il s’agit d’un rouleau de papier toilette pour lequel même le cylindre central peut être mis dans la cuvette des toilettes, car il est soluble dans l’eau. Même pour moi, qui suis un adepte du moindre effort, aller mettre un cylindre de carton dans une poubelle me semble faisable. Acheter un produit pour ce problème existentiel, c’est pire que le roulé jambon-tartare tout fait : c’est avouer qu’on est au stade super-saiyan 3 de la larve narcoleptique.

Bref. Passons à la publicité en elle-même.

Les disputes de couple, ces excuses à deux balles

« Il y a des couples qui se disputent pour le programme télé, nous c’était pour les rouleaux de papier toilette vides ».

Oh bordel, on en est là ? Ça attaque dur quand même ! Personnellement, je trouve qu’une dispute pour décider si on regarde plutôt Rendez-vous en terre inconnue ou Les Ch’ti à Bagdad a (un peu) plus sa place dans un couple que celle qui va déterminer qui va s’occuper d’un bout de carton de 20 grammes. Mais bon, supposons que je sois détraqué et que beaucoup de gens fassent régulièrement des allergies au carton de papier chiotte. Que nous réserve la suite ?

Une idée miraculeuse, parce que chez Lotus, on est humble

« On m’a parlé d’une solution miracle, j’étais sceptique mais, CA MARCHE !!! »

Miracle.
Miracle : Dans le langage usuel, un miracle est un événement surprenant, prodigieux, voire inexplicable ou une réussite exceptionnelle.

Sans m’avancer, je crois que l’on n’y est pas. Le miracle, ça aurait été que la pub s’arrête là.
Déjà, avec qui tu traînes pour qu’on te parle de papier cul ? Comment une conversation a pu mener à ce sujet ? Comment les créa ont-ils pu se dire : « Eh les gars, on va mettre un jeu de mot à la con dans la pub, ça va être drôle. lol. » (Pour ceux qui n’ont pas suivi : sceptique => PQ => humour caca => drôle). Et ce n’est pas une chemise vaguement déboutonnée qui trompera notre vigilance : cette séquence ne vaut pas mieux que la précédente. On en est à 8 secondes de pub, mais si des accès de violence se manifestent chez vous, c’est normal : vous êtes juste sensible à la connerie à grande échelle. Félicitations.

La science, ce progrès qui nous apporte l’indispensable

Vient ensuite la séquence « scientifique » (même avec des guillemets, vous ne pouvez pas imaginer à quel point cela me coûte d’associer le mot scientifique avec ce… truc). Rien de spécial à dire sur cette partie, hormis le « Réalisé sans trucage », un classique du genre. Sauf que cette fois, apparemment c’est vrai. Plus que 8 secondes les amis, hâtons-nous !

Savoir se réjouir de rien du tout

« Ah bah maintenant on se dispute pour savoir qui va le jeter, hihi. »

C’est là que l’on comprend qu’il s’est passé quelque chose dans la scolarité des créa.
Le schéma habituel, c’est problème => produit => solution. Ici, la pub nous balance sans sourciller problème => produit => autre problème. Ça vaut vraiment l’investissement alors…

Séquence de fin : présentation du packaging, répétition du slogan, et zoom sur le « Fabriqué en France » (meilleur argument de tout le spot).
Fin du calvaire.

Pourquoi, mais pourquoi ?

Que s’est-il passé ? Pas de budget ? Pas d’idées ?
J’ai choisi de croire que des créa pas motivés par un produit inintéressant suffisaient. Et ceux qui en doutent reprendront bien 21 secondes de bonheur :

J’espère que ma zenitude profonde vous aura contaminés. La médiocrité ne devrait pas être une option, et même si je tape ici sur les créa, une courte lecture de 99 francs de Frédéric Beigbeder vous confirmera que dans la plupart des cas, ils ne sont pas en cause et ne font qu’exécuter ce que l’annonceur demande (et s’envoient des gros rails de coke pour oublier mais c’est un autre sujet).
Et vous, quelle est votre pub détestée du moment ?

Fred

Fred

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s