Les vitrines technologiques

Plus durable qu’une campagne de publicité et moins risquée qu’un coup de pub, la vitrine technologique d’une marque est souvent l’occasion de montrer au public que l’on est meilleur que ses concurrents. Petit tour d’horizon des vitrines technologiques dans divers secteurs.

QU’EST-CE QU’UNE VITRINE TECHNOLOGIQUE ?

Une vitrine technologique est un produit ou un ensemble de produits montrant le meilleur de la technologie d’une marque (technologie existante poussée au maximum ou innovation).

Les coûts de la R&D étant en général assez importants, les innovations sont en premier lieu portées sur les modèles hauts de gamme. Ainsi, la vitrine technologique d’une marque est souvent composée de modèles haut de gamme, voire luxueux.

L’importance d’une vitrine technologique pour une marque est multiple. C’est en premier lieu une démonstration de ce dont est capable la firme, ce qui permet de se comparer aux concurrents. C’est aussi l’occasion d’inventer des outils ou procédés qui pourraient devenir des normes dans le futur (ex : ceinture de sécurité 3 points dans l’automobile, inventé par Volvo). Et dans certains cas, cela indique au public ce que la marque leur réserve dans quelques années.

LA VITRINE TECHNOLOGIQUE, OUTIL DE COMMUNICATION

Avoir des produits ou concepts au top, c’est bien. S’en servir pour apporter un peu de gloire à sa marque, c’est mieux. Mais le must, c’est encore de faire vendre.

Or pour faire vendre, il faut faire connaître ses produits, et une petite campagne de communication ne peut pas faire de mal.

Vitrine technologique et événementielle

Quelle meilleure occasion pour une marque qu’un salon pour afficher sa réussite technologique ? Tous les concurrents (et leurs éventuelles innovations) sont présents, le public est incessant et la presse sur le qui-vive. L’exposition médiatique est au maximum.

La citroen DS au salon de l'automobile de 1955

La citroen DS au salon de l’automobile de 1955

L’image la plus adaptée est celle des salons dédiés à l’automobile, qui chaque année amènent des innovations (utiles ou pas, judicieuses ou non) par dizaines.  Ainsi, en 1955, l’attraction du salon de l’automobile de Paris est aussi la vitrine technologique de Citroën : la DS, qui embarque alors des technologies modernes (pour l’époque) : direction assistée, frein à disque et injection (entres autres).

Vitrine technologique et teasing

Méthode plus récente mais tout à fait compatible avec l’événementiel s’il est activé en amont, le teasing permet de mettre la pression aux concurrents et de faire saliver le public en distillant les informations au compte-goutte.

Tel est l’outil utilisé l’an dernier par Kawasaki pour son modèle ultra-sportif (et au moins autant exclusif) H2R :

Série complète des vidéos teaser

Dès la parution des premières vidéos, le côté vitrine technologique est reconnu par tous les amateurs, mais le flou volontaire laissé par la firme japonaise donne lieu à des conversations pleines de suppositions. « Turbo ou compresseur ? ». « Un 3 cylindres pour contrer Yamaha et sa MT-09 ? ». « Mid-size sur-alimenté ou monstre de 1000 cm3 ? ».

Au final, en plus des caractéristiques techniques (qui restent une part importante du teasing), Kawasaki a réussi à faire parler de lui en utilisant un nom (H2, une ancienne moto réputée pour sa puissance) qui fait rêver et en ne montrant que peu de choses.
Une fois dévoilée, cette moto s’est illustrée autant par des « innovations » que l’on avait plus vu dans le monde des 2 roues depuis un certain temps que par un positionnement tarifaire plus que haut de gamme. Une vitrine technologique au sens le plus strict du terme en somme…

Vitrine technologique et sport

Oui, encore un paragraphe sur des moteurs et des trucs qui vont vite en faisant beaucoup de bruits, certes. Mais si je dois céder à un cliché sur les mecs, je préfère celui des hommes qui aiment la mécanique que le triptyque pizza-bière-foot.

Reprenons.
Le sport est synonyme de performance. Et si la technologie permet d’augmenter les performances, alors autant le faire savoir et s’en servir.

Depuis longtemps, la Formule 1 (j’avais prévenu !) est la vitrine technologique des marques qui s’y disputent des dixièmes de seconde au tour et des points au championnat constructeur.
Mais depuis peu, c’est aussi un laboratoire pour les véhicules de demain, avec des moteurs de la taille de ceux des voitures de série et des systèmes de récupérations d’énergie que l’on retrouve maintenant sur des modèles du commerce.

Renault F1

Renault F1

Les équipementiers profitent aussi des évolutions développées sur circuit pour faire briller leur marque. Pirelli, qui reste le seul fabriquant à fournir les Formule 1, peut se targuer de produire des pneus utilisés sur des voitures parmi les plus rapides du monde. Excusez du peu, niveau vitrine technologique, ça se pose là.

A ne pas confondre avec marketing douteux

Encore faut-il que l’innovation technologique en soit vraiment une, et non pas une vague amélioration montée en épingle, voire même du rien du tout sur-vendu à grand renfort de « testé cliniquement » ou de « expérience réalisée sur un panel représentatif de 3 personnes ».

Et vous, que pensez-vous des vitrines technologiques ? Simple indicateur de santé de la R&D d’une marque ou véritable accélérateur des ventes ?

fmal_petit

Fred

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s