Bureaux qui font rêver : le jackpot pour les marques ?

Avez-vous, vous aussi, bavé devant des photos de magnifiques bureaux de grandes marques ? Rêvé que dans votre salle de réunion aussi il y avait un baby foot ? Que les pauses cafés deviennent des pauses jeux vidéo ? Que prendre l’ascenseur était ringard et que désormais, c’est le toboggan qu’il faut prendre ? Mais pourquoi ces grandes marques construisent-elles des locaux aussi originaux ?

Le prestige

Évidemment, les locaux d’une entreprise sont sa vitrine sur le monde extérieur lorsque des clients, des prestataires ou même juste des coursiers y entrent. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien sur ce genre de chose. Mais des locaux orignaux, c’est aussi un super thème pour faire venir la presse très friande de spectaculaire. C’est le prestige de la marque qu’on met en avant et son côté attractif pour les travailleurs. On peut même parler de sex appeal ici. Plus l’entreprise en a, plus elle attirera de talents et pourra donc, à termes, faire toujours plus fructifier son business. Il s’agit parfois d’une véritable stratégie RH !

google dublin 1

De beaux locaux donnent de l’aura à la marque employeur. Cela permet de renvoyer une bonne image auprès des candidats potentiels voire d’en attirer certains qui ne pensaient pas être proche du secteur d’activités ou des valeurs de l’entreprise. Que du bénéf donc 😉

La stimulation des employés

Une autre raison à la mise en place de ce genre de bureaux qui font rêver est la stimulation des employés. Les firmes ayant recours à ce type de manœuvre sont, en général, issue de domaines d’activités qui demandent une grande capacité d’adaptation et d’innovation : hautes technologies et digital avec notamment les pure players. De quelle façon ces bureaux stimulent-ils les employés ?

red-frog-events-locauX-bureaux-office-lego-cabane-arbre-tree-house-6

  • Des espaces de travail aérés et clair : très important pour bien travailler, avoir de l’espace et de la lumière pour se sentir serein et avoir plus d’énergie. C’est privé, la lumière naturelle (ou non mais blanche) offre plus d’énergie à l’organisme.
  • Des espaces dédiés au co-working : vous l’aurez remarqué, plus aucun projet (ou presque) ne se manage seul. Désormais, les travaux de groupes, transversaux entre plusieurs équipes sont l’apanage du quotidien. Ces locaux de rêve incluent systématiquement des espaces dédiés au travail en groupe, aux réunions fructueuses, à l’émulsion des brainstorming, en somme, favorise ce genre de fonctionnement et notamment la rencontre entre les différents départements de l’entreprise
  • Des espaces de pause originaux : que ce soit baby foot, caisson de sieste, jeux vidéo, squash, salle de sport ou autre cafétéria design, la pause est désormais une véritable détente. Car les spécialistes le savent, un employé détendu est bien plus productif. Les grosses entreprises mettent donc tout en œuvre pour permettre à leurs salariés de se détendre, d’oublier quelques instants leurs deadlines pour mieux s’y remettre 20 minutes après.

Traduire les valeurs de la marque par des actes

youtube-office-mori-tower-tokyo-japan-bureaux-rouge-internet-studios-8

Une autre raison mise en avant par les multinationales aux bureaux de dingues est celle des valeurs de la marque. Comment afficher son goût pour la nouveauté dans des locaux des années 70 aux murs en moquette ? Ce n’est pas très crédible. C’est pourquoi les architectes embauchés sur ces projets doivent penser à tout et transcrire l’image de la marque et ses valeurs dans les courbes des cloisons, dans le choix du mobilier et des couleurs, dans la disposition des espaces … Tout a une raison d’être et ne peut être remis en cause sans remettre en cause l’entreprise elle-même. Car on le sait, l’identité d’une entreprise est un prisme complexe qui comprend aussi bien ses produits, son logo, son slogan, son style de musique de pub, le ton qu’elle donne à ses messages et, bien sûr, ses locaux !

Faire travailler tard ses employés

Malheureusement, pour certaines entreprises, derrière cette volonté de stimulation et de bien-être au travail se cache un objectif moins assumé : celui de faire rester les employés le plus tard possible. Et oui, ces jolis locaux, toutes ces distractions, donnent envie aux salariés de rester pour partager un autre petit moment sympathique entre collègues. Et plus cela est sympa, plus les employés ne sont pas pressés de rentrer et plus ils travaillent pour l’entreprise. Ce, avec des contrats qui ne comptent évidemment pas les heures supplémentaires. Un des dessous mal caché des locaux de rêve. Une entreprise ne perd jamais son objectif de vue : rester leader !

Les effets pervers

One-Football7

Si vous vous dites que retaper de vieux locaux en bureaux fun set colorés suffit à assurer la prospérité de votre entreprise, attention. Les distractions sont nombreuses dans ce genre de bureaux : la discute entre collègues peut devenir chronique tellement les espaces de co-working sont agréables. Les jeux mis à disposition pour se changer les idées peuvent être sur-utilisés. La vue sur la ville avec de grandes baies vitrées peut aussi donner plus de temps à la rêverie… Bref, tout est question de dosage et de cadrage. L’entreprise doit rester le lieu dédié au travail et non à l’amusement. Ce dernier doit être bien séparé du monde du travail afin de préserver cette limite de plus en plus floue entre vie personnelle et vie professionnelle. Même si rien n’empêche d’être dévoué dans son travail, il faut savoir garder une limite.

Autre effet pervers mais moindre : trop de design. La tendance actuelle au minimalisme entraîne des design très épurés, très blancs, voire froids. C’est notamment le cas des locaux de Uber à San Francisco qui, personnellement, me glace le sang 😉siege-social-uber-2

siege-social-uber-0 siege-social-uber-4 siege-social-uber- sanf francisco

Après toutes ces explications, il est temps de rêver un peu non ? Voici ma sélection des plus beaux bureaux d’entreprises à travers le monde !

 

Les locaux d’entreprise les plus impressionnants

Google

  • Dusseldorf

140228_Googleoffice_Lepel&Lepel.doc Google_allemagne_1

  • Madrid

buraux_google_madrid_5 bureaux_google_madrid_3buraux_google_madrid_9

  • Dublin

google dublin 2 google dublin 3 google dublin3 google dublin1

Air BnB

  • Portland

airbnbofficeportland-9 airbnbofficeportland-4 airbnbofficeportland-7

  • San Francisco

Airbnb_bureaux_11Airbnb_bureaux_6 Airbnb_bureaux_2 Airbnb_bureaux_5

Microsoft à Washington

coworking_prague_2 bureaux-microsoft-4 washington bureaux-microsoft-7 washington bureaux-microsoft-9 washington

DROPBOX à San Francisco

dropbox-office-san-francisco-designboom012 dropbox-office-san-francisco-designboom06 dropbox-office-san-francisco-designboom07

One Football

One-Football1 One-Football5

Trivago en allemagne

trivago en all trivago ell

Deezer à Paris

deezer-paris-01 Deezer_4 paris

Alors, pas trop jaloux ?

Estelle

Estelle

Publicités

4 réflexions sur “Bureaux qui font rêver : le jackpot pour les marques ?

  1. Perso je trouve le design de Google, plutôt régressif, j’ai l’impression de voir une école maternelle.
    Le boulot c’est le boulot, on y va pas pour se détendre ou s’amuser…
    Le problème de la société occidentale actuelle, c’est que les gens veulent trouver au boulot ce qu’ils auraient au club de vacances !
    Une bonne ambiance au travail ne tient pas au plaisir matériel qu’il vous apporte mais au plaisir que vous trouvez à vous y accomplir.
    Alors certe des locaux propres, sains et agréables c’est mieux, mais quand on va au boulot on ne va ni au parc d’attraction, ni au club de vacances.
    Franchement je ne suis pas jaloux ! Je trouve ça limite pathétique !
    Ça donne l’impression que les nouveaux travailleurs d’aujourd’hui ont des désideratas d’ado attardés en manque de maturité et ont dû mal a supporter la frustration.
    M’enfin c’est que mon avis.

    1. C’est vrai que la tendance actuelle, dans le monde du travail comme celui de la consommation, est à l’assistanat. On développe de plus en plus d’outils pour en faire de moins en moins et avoir plus de temps pour s’amuser et s’épanouir. De nos jours, on ne travaille plus pour manger mais plutôt pour se réaliser. En quelques sortes, on ne réalise pas toujours la chance qu’on a 😉

      Mais bon, je ne serais pas contre un petit tour de toboggan pour quitter le travail ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s