Un dîner presque parfait

Quand les agences de publicité utilisent la gêne pour vendre, cela peut surprendre, voire agacer. Analysons cette tendance autour d’un repas de famille …

Publicité : La publicité est une forme de communication de masse, dont le but est de fixer l’attention d’une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) afin de l’inciter à adopter un comportement souhaité : achat d’un produit, élection d’une personnalité politique, incitation à l’économie d’énergie, etc.

Et si la publicité avait maintenant un autre but : nous faire passer un dîner gênant, dérangeant et même nous couper l’appétit ?
Je ne parle pas ici de la gêne de voir un PDG sénile vanter les mérite de son eau gazeuse ou la douleur de voir tant de pubs sans aucune originalité (yaourt, lessive ou liquide vaisselle, au hasard), non ; je parle de gêne palpable autour de la table, capable de faire passer papa d’un teint normal à blanchâtre, ou de provoquer un haut-le-cœur aux jumeaux.

THAT AWKWARD MOMENT

Commençons par papa, qui, au moment de la journée où il pense être au calme et en sécurité, se fait attaquer au plus profond de sa virilité, entre les carottes râpées et le boudin aux pommes.


Publicité pour vivresoncouple.com – trouble de l’érection

Sitôt la tranche d’âge énoncée, papa aura senti certains regards furtifs se porter vers lui. Le genre de pub à lui faire regretter l’époque des SPAM pour du viagra.

Le fait est qu’une fois évoquée devant toute la famille la possibilité de problèmes intimes, la fierté s’envole et laisse place à un gros blanc. Peut être qu’en ne disant rien, ça passera …

FAMILY AFFAIRS

Ou peut-être que maman, qui souriait jusque là, va en prendre pour son grade à son tour. Car une fois le spot fini, ponctué évidemment par un « Parlez-en à votre médecin », le hasard génie de la programmation des spots reste dans le même registre, mais change de cible.


Publicité pour MycoHydralin – mycose génitale

On est là aussi dans l’intime, et là aussi dans le gênant. Le côté « princesse des fleurs » en prend un coup. Le sourire de maman s’efface, les enfants ne comprennent pas tous ces mots, et les questions ne vont pas tarder à fuser. Une bonne soirée en perspective. Et on n’est pas encore au fromage …

LA CERISE SUR LE GÂTEAU

Alors que Maman essaie de trouver un moyen de ne pas répondre aux petites têtes blondes (leur donner du fromage, jouer la sourde, coller une claque), un autre spot de pub va lui épargner 2 kiri et un procès.


Publicité pour Novartis – mycose de l’ongle

L’image du champignon qui vient soulever votre ongle (premier aïe) comme un vulgaire capot de clio pour vous montrer comment lui et ses potes vont transformer votre ongle en miette de chips LIDL moisi est déjà difficilement supportable en temps normal, mais à l’heure du dessert c’est un attentat contre votre estomac.

Fin du dîner, et la pub a fait mieux que Weight Watchers ce soir.

POUR LE BIEN DE TOUS ?

Le point commun de ces spots est la santé. Et le but de la publicité (rappel : fixer l’attention d’une cible visée) est atteint. La gêne (ou le dégoût) est utilisée ici comme moyen de marquer les esprits, exactement comme l’humour (Canal+,VolksWagen), ou des paroles entêtantes (Juvamine, Carglass). La pub est donc réussie, même si elle peut laisser un goût amer.

D’autres pubs utilisent aussi la gêne, mais de façon plus décomplexante, comme cette campagne de communication pour le dépistage du cancer de la prostate, qui allie l’humour à la gêne et présente plusieurs personnalités publiques connues, ce qui permet au public de se sentir concerné sans pour autant s’identifier totalement (et ainsi éviter la sensation d’embarras).

60818479

On peut donc maintenant espérer 2 choses : que les publicitaires arrêtent d’utiliser la gêne (au moins pendant les repas), ou que le message véhiculé nous fasse oublier la gêne provoquée par ces pubs. Après tout, qui se sent désormais gêné de voir à l’écran un spot sur les serviettes hygiéniques ? Le premier spot a peut-être créé autant de malaise que ceux abordés dans cet article, mais la gêne a disparu avec le temps.

Et vous, que pensez-vous de ces pubs ? Si la gêne permet à un sujet sérieux d’être mieux pris en compte par le public, faut-il y renoncer sous prétexte que personne n’aime être mal à l’aise ? 

fmal_petit

Fred

Publicités

Une réflexion sur “Un dîner presque parfait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s