La mascotte : entre histoire et stratégie

Je vous en parlais lundi, et la voici arrivée ! Après 1h30 de suspense, amorcé par un tweet sur le compte officiel de l’Euro 2016, la mascotte de la compétition a pointé le bout de son nez.

Un petit garçon aux allures de super héros et aux couleurs de la France, symbolisera donc cet événement qui rassemble les meilleures équipes européennes.

La mascotte du prochain Euro a été dévoilée

La mascotte : outil marketing par excellence

Références visuelles de ces compétitions, les mascottes symbolisent le pays organisateur de l’événement, mais elles sont aussi le premier outil marketing utilisé. Que ce soit via les affichages ou sous des formes (très) variées de goodies, elles font partie des éléments qui marquent le plus les esprits.

La mascotte : personnification de la compétition

Personnification de la compétition et du pays, la mascotte est ludique, attractive et crée une relation affective avec les supporters.
Aussi, dans ces compétitions internationales, la mascotte incarne le porte-parole de la culture du pays hôte. Les costumes traditionnels, les couleurs du pays et les tendances du moment sont ainsi mises en avant.

Exemples de mascottes qui ont marqué l’histoire

Footix star du mondial 98

 

Fut un temps où les animaux étaient privilégiés dans le choix des mascottes pour représenter leur pays.

WILLIECe fut le cas avec Willie pour la coupe du monde de 1966 en Angleterre. Un lion portant un maillot avec l’Union Jack. Symbole parfait.PENO

Ce fut aussi le cas pour la France avec Footix en 1998 et Peno en 1984. Des coqs aux couleurs bleu blanc rouge et des noms ludiques, directement connotés sport.

 

Quant à Juanito et Gauchito, respectivement en 1970 et 1978, ont été deux petits garçons arborant les costumes traditionnels de leurs pays et portant un nom aux consonances directes.

juanitoJuanito portait un sombrero, une tenue des plus traditionnelles et un nom courant dans les pays hispanophones.gauchito

Gauchito, lui, portait un maillot aux couleurs de son équipe nationale et un nom rappelant les gardiens de troupeaux argentins.

 

 

Le merchandising, quant à lui, est déployé dans la continuité du personnage. Les peluches, les porte-clés, les vêtements et les accessoires du quotidien sont aux couleurs du pays. La mascotte grandeur nature fait son apparition aux côtés des supporters et des joueurs durant toute la compétition. Toute la stratégie de communication est mise en place pour rassembler l’ensemble des éléments.

Ce n’est que le début de cette campagne pour l’Euro 2016. Et elle débute dès aujourd’hui, avec le choix du nom de ce petit héros. Alors n’oubliez pas de vous rendre sur le site de l’UEFA et de voter pour celui qui vous semble le plus cohérent entre ces trois propositions  : Driblou, Goalix ou Super Victor

Quel est votre choix ?

Article by

Alex

Alex

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s