C’est quoi le Native Advertising ?

Le Native Advertising (ou Publicité Native pour les frenchies) est une nouvelle forme de publicité qui se rapproche au plus près du design et de l’ergonomie du site sur lequel elle est publiée. Cela s’apparente beaucoup aux publi-rédactionnels que vous trouvez dans vos magazines préférés. Vous pensez qu’il s’agit d’un article normal, écrit par un journaliste du magazine et pourtant, à y regarder de plus près, c’est très promotionnel et la mention « publicité » ou « publi-rédactionnel » vous met la puce à l’oreille.

Comment ça marche ?

Sans chercher pour autant à être fourbe et à duper l’internaute, le native advertising consiste à être le moins intrusif possible. Pour cela, il cherche à se fondre dans la masse en entrant en adéquation avec la ligne éditoriale du site Internet. Comprenez ici qu’il se cale sur le ton employé, les couleurs, la façon de faire des titres… Bref, « ni vu ni connu je t’embrouille », c’est sa devise !

nativead_TRENDNCOM

Je vous épargne les termes techniques des différents types de native advertising. Quoique, si vous voulez briller dans un repas mondain, sortez les expressions « in feed social » ou « promoted listing » et vous en jetterez un max ! Le tout est de paraître sûr de soi. Personne n’y comprendra rien, mais ils seront impressionnés 😉

Revenons à nos moutons… Bien souvent, une publicité native advertising est placée dans le « flux » normal du site Internet : en tant qu’article sur un blog, une vidéo sur un site, en proposant un jeu sur un site de jeux… Elle est donc similaire au contenu éditorial du site en question. Elle amène en général vers une page interne au site Internet où le contenu publicitaire sera développé et où certains liens mèneront au site de l’entreprise qui fait sa promotion (si vous me suivez bien). Bref, l’objectif majeur du Native Advertising est de générer de l’engagement pour la marque qui fait sa promotion et non simplement des ventes comme n’importe quelle autre publicité que vous voyez sur les sites Internet et qu’on appelle display.

Car oui, on ne vous le répète jamais assez, les marques aujourd’hui ne peuvent pas se contenter de vanter les mérites de leurs produits. Les consommateurs veulent donner du sens à leurs achats. Ils souhaitent se sentir proches de la marque, de ses valeurs, de son discours. Et c’est là que tout ce qu’on appelle le brand content fait son entrée. Tout le contenu (content) que les marques (brand -> brand content ! ahaha) produisent ont aussi un but affectif et émotionnel, dans l’objectif de créer de l’engagement de la part des fans. Cela se traduit par du bouche-à-oreille, du partage, des commentaires de la part des fans pour la marque. Nutella réussit très bien cela, tout comme Oasis. On vous en a parlé à maintes reprises 😉

Mais bonne nouvelle pour les anti-pubs, les marques doivent mentionner ces publicités comme telles. Guettez donc les « sponsorisé », « en partenariat avec » et autres « publicité » pour les repérer. Mais pour que tout soit plus clair, je vous ai préparé quelques petits exemples.

Quelques exemples

 La Mutuelle Générale sur Viadéo

mutuelle générale

La marque de complémentaire santé a lancé à la rentrée dernière, une nouvelle plateforme dédiée aux professionnels. Pour en faire la promotion, quoi de mieux qu’un réseau social professionnel comme LinkedIn ou Viadeo ? Les cibles de TPE et PME sont très présentes sur ces réseaux professionnels. La Mutuelle Générale voulait donc être au plus près de son cœur de cible. Ainsi, la marque a créé un « article sponsorisé » apparaissant dans le fil d’actualité du réseau pour les cibles choisies : critères de La Mutuelle Générale comme la taille de l’entreprise, le secteur d’activité, le lieu géographique… Mais l’article s’intègre totalement au reste des news. Pas d’intrusion flagrante dans le paysage visuel de l’internaute. Et c’est là toute l’astuce car le digital surfer (j’aime assez ce nom) a développé une certaine faculté à faire abstraction des publicités classiques sur Internet. Le Native Advertising permet de reprendre sa place au sein du champ visuel de l’individu. La preuve : cette opération a rapporté un taux de clic 3,5 fois supérieur à une publicité traditionnelle.

EDF Pulse sur Minute Buzz

edfpulseminutebuzz

Pour EDF Pulse, c’est sur Minute Buzz que l’affaire se passe. En novembre 2013, la marque lance cette plateforme Pulse présentant les actions de la marque dans notre quotidien, mais aussi mettant en avant des projets innovants partout dans le monde. Pour toucher une cible plus jeune, EDF pense à s’associer à Minute Buzz, véritable media de divertissement à pouvoir social puissant, à travers le native advertising. Parmi une sélection de 6 projets, les internautes étaient invités à voter. C’est là que Minute Buzz intervient. La plateforme a hébergé des articles et incité son audience à prendre part aux votes via un module, directement intégré au site. En tout, ce sont pas moins de 62 contenus qui ont été créés par Minute Buzz pour EDF Pulse avec, dans la majorité des cas, l’objectif d’associer la marque au domaine de l’innovation. Comme vous l’aurez compris, chaque contenu, bien que mentionné comme article sponsorisé, s’intégrait parfaitement au site, à son design et son contenu éditorial.

L’INPES et les magazines féminins

INPES

Cette fois, c’est l’INPES qui veut nous apprendre à bien pique-niquer de façon équilibrée. Mais pour l’INPES, le meilleur moyen d’atteindre sa cible et de générer du trafic sur son site Internet mangerbouger.fr est de faire appel aux leader féminins sur la toile tels que Avantages ou Marie Claire. Vous devez l’avoir compris maintenant, la solution envisagée par l’INPES se fait sous forme d’articles sponsorisés sur ces sites féminins. Ces articles à contenu tout de même restreint pointent sur le site Internet dédié de l’INPES et invitent à s’y rendre pour plus d’informations afin de consulter les idées recettes de pique-nique équilibré.

Ebay sur le site Les Numériques

ebay

Enfin, je vous propose un exemple de « promoted listing » comme on dit dans le jargon. Ebay, le site de vente en ligne s’est associé au site Les Numériques qui comparent, via des tests et essais, divers produits dont des appareils photos, des TV, des tablettes tactiles… L’idée pour Ebay a été d’ajouter en bas de certains articles du site Les Numériques, dans la continuité des essais mis en œuvre par le site, des tableaux comparatifs de prix chez les e-marchands avec liens directs pour acheter les dits appareils sur Ebay. En gros, les tableaux habituels se prolongeaient avec une nouvelle partie prix, le tout au design du site Internet. Cette collaboration perdure depuis 2010.

Et voilà, vous en savez déjà plus sur le Native Advertising. C’est peut-être l’avenir de la publicité par Internet ou en tout cas, une nouvelle façon de procéder pour les annonceurs. Avez-vous déjà repéré ce genre de publicité ? Qu’en avez-vous pensé ?

Pour en savoir plus : téléchargez le libre blanc de l’IAB* sur le Native Advertising

*Interactive Advertising Bureau

Estelle

Estelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s