La Nuit des Publivores : le retour

Vous en avez peut-être entendu parler (ou pas) : ce vendredi 4 avril avait lieu la 34ème édition de la Nuit des Publivores. Si parmi vous, certains ont eu la chance d’y assister, je ne vous apprendrai rien de nouveau. Pour les autres, je vous donne plus d’explications…

affiche-nuit-des-publivores

La Nuit des Publivores tient son origine dans la volonté de Jean-Marie Boursicot, le plus grand collectionneur de spots publicitaires de tous les temps, de faire partager sa passion au plus grand nombre. Dans sa lancée, il est également l’initiateur de la « Cinémathèque Jean-Marie Boursicot« . Mais c’est en 1981 qu’il conçoit la tout première Nuit des Publivores, alors nommée « Friandises« , dans l’objectif de récolter les fonds nécessaires à l’entretien et la restauration de films anciens.

Aujourd’hui, la Nuit des Publivores est un événement festif qui réunit tous les amoureux de la pub et autres curieux. Présent dans plus de 40 pays, le spectacle représente la production publicitaire de près de 60 nationalités. Autant sur l’écran que dans la salle, le show est vivant, tant animé par des personnalités de la scène et de la télévision, que par le public. Du moins, c’est ce qu’on nous promet…

grand_rex grandrexEn effet, c’est après beaucoup d’efforts et de volonté de la part des organisateurs que cette 34ème édition a finalement eu lieu. En réalité, elle aurait dû avoir lieu l’année dernière, mais par manque de moyens, l’événement a été plusieurs fois reporté pour enfin se tenir ce mois-ci au Grand Rex, à Paris. Certes, le lieu est mythique il faut bien l’avouer. Mis à part ça, au risque d’en décevoir plus d’un, je n’ai pas trouvé cette soirée exceptionnelle. Je m’attendais à du spectacle, des surprises, du grandiose ! Mais non. Enfin, ce n’est que mon humble avis. Laissez-moi vous raconter…

Tout a commencé ce vendredi 4 avril donc (bon, avant, j’avais commandé les places bien sûr… d’ailleurs, je m’étais précipitée pensant que tout partirait en l’espace de quelques minutes, et puis non ! En fait, il y avait encore des places à vendre le soir même, comme quoi…). On nous avait promis une ouverture des portes à 22h pétantes (sur la page Facebook de l’événement) et un début à 23h, mais comme tout spectacle qui se respecte, rien ne s’est déroulé comme prévu.

C’est pendant l’attente devant le Grand Rex que les festivités ont débuté. En effet, vers 22h (heure attendue de l’ouverture des portes si vous avez suivi), un comité d’accueil un peu particulier s’est présenté à nous : il s’agissait en fait des représentants du mouvement RAP (Résistance à l’agression publicitaire). Cette bande de gais-lurons nous a livré un « show » en live très… comment dire… décalé. Habillés (ou plutôt déguisés) en moines (dans le style Chaussée-aux-moines), les membres influents de la troupe se sont adonnés à un spectacle mêlant humour et revendications contre la pub. Sous forme de parodies de prières, ils nous ont présenté et distribué leur manifeste dans le but de nous rallier à leur cause et nous diriger vers le droit chemin… en vain hélas ! Il faut dire qu’assister à la Nuit des Publivores signifie clairement soutenir la publicité sous toutes ses formes ! Alors les actions anti-pub ne nous atteignent pas 😉

Quoiqu’il en soit, ce petit interlude nous a fait passer le temps jusqu’à l’ouverture des portes (finalement vers 22h45). Dès l’entrée, quelques petits goodies gratuits nous attendaient dans les casiers fragilement attachés aux épaules de nos hôtes (et hôtesses) : petits paquets de Haribo, Petits carrés tout à fait carrés Michel et Augustin, préservatifs en tout genre… et même distribution gratuite de café Colombus ! De quoi ravir tous ces spectateurs avides de cadeaux et surprises gratuites !!

Une fois tout ça en poche, il ne nous restait plus qu’à trouver une place ! Par chance, nous n’étions pas arrivés tard dans la queue (vers 21h30), ce qui nous a permis d’avoir plus que du choix pour nous faire une place. En 15 secondes, ce fut chose faite ! A peine installés, la salle s’est mise à se remplir à vue d’œil tel un véritable un raz-de-marée (de personnes) !

Nuit_des_Publivores_JPFoucaultLa soirée a finalement commencé en fanfare vers 23h30 avec une première surprise : Jean-Pierre Foucault en personne venu introduire l’événement, très vite rejoint par J.-M.Boursicot. Plutôt sympa comme accueil je dois dire ! A peine 10 min plus tard, seconde surprise : Chantal Goya ! Bon, celle-là, je m’en serais bien passée pour ma part, mais ça a eu l’air de faire plaisir à beaucoup de monde… Elle a alors entamé « Piou Piou le petit poussin » (chanson inconnue au bataillon pour moi), Nuit_des_Publivores_CGoyaCapitaine Flam et bien entendu, l’histoire du fameux lapin. Bref, de quoi nous mettre dans l’ambiance (ou pas).

Le spectacle a ensuite vraiment commencé : une sélection de pubs du monde entier personnellement réalisée par J.-M.Boursicot, entrecoupée de 3 ou 4 entractes, pendant lesquels des surprises étaient à gagner. Alléchant ? C’est peu dire… Et pourtant, peu de « vraies » surprises nous attendaient : hormis un (ou deux) énorme coffret de sex toys et quelques parfums, seulement des cartes prépayées Chauffeur privé et des abonnements d’un an au Xbox Live. En somme, pas de gros cadeaux à se mettre sous la dent. Encore faut-il répondre correctement au quizz (une question pub hasardeuse pour chaque cadeau) et être sélectionné parmi les centaines de personnes qui lèvent la main… décourageant.

Bref. Une soirée finalement un peu décevante, d’autant que la sélection de pubs n’était pas transcendante, quelques perles bien sûr, mais pas mal de déjà vu ou de redite. Une seule conclusion : il n’y a pas à dire, le meilleur annonceur de tous les temps reste sans aucun doute Volkswagen ! Il faut dire que la marque a fait de la communication son credo et on peut dire, que ça lui réussit plutôt bien ! Greenpeace n’était pas mal non plus dans son genre…

Finalement, malgré de bons échos et des annonces qui se voulaient enthousiastes, je suis restée sur ma faim. A mon sens, les promesses n’ont pas été tenues. C’est dommage car j’attendais beaucoup de cette soirée, d’autant qu’elle ait été reportée plusieurs fois et je ne sais pas si je renouvellerai l’opération l’année prochaine… Pour autant, je tiens tout de même à exprimer mon soutien aux organisateurs de cet événement international, que j’estime ambitieux et prometteur. En espérant que les prochaines seront à la hauteur des précédentes…

C’était Sophie, en direct de la Nuit des Publivores (ou presque) =)

Sophie

Sophie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s