Les musées 2.0

La révolution digitale ne touche pas que les entreprises et les petites gens. Le monde culturel aussi est totalement bouleversé par l’arrivée des technologies numériques. Comme Candice vous le montrait la semaine dernière dans son article sur la réouverture d’un musée hollandais à grand renfort de pub et d’évènementiel, les musées ont plus d’un tour dans leur sac. Je vous propose donc un petit tour d’horizons des dernières tendances.

Le tiercé incontournable : site internet, applications et réseaux sociaux

Et oui, les musées passent au numérique et investissent (enfin) les plateformes indispensables. Tout musée qui se respecte a donc dans sa boîte à malice : un site internet, un compte facebook et/ou compte twitter et éventuellement une petite application mobile. Évidemment, certains sont plus audacieux que d’autres et cherchent à aller plus loin que les informations pratiques qu’on a l’habitude de trouver sur ces supports.

musée application mobile connecté

D’ailleurs, cette semaine les musées ont lancé la #museumweek sur Twitter. Chaque jour, un thème est associé à un hashtag bien précis. Par exemple, aujourd’hui avec le hashtag #QuizzMW, les musées vont tester les connaissances de leurs visiteurs et followers. Hier, le thème était les coulisses des musées. Demain, il s’agira de partager vos coups de cœur via le hashtag #LoveMW. Bref, une belle façon de redynamiser l’activité parfois redondante des grands musées. 50 institutions françaises participent à l’opération mais se rallient aussi des british, des italiens ou encore des belges. Bref, Twitter séduit tous les musées de France et de Navarre !

L’interactivité

Comme toute entreprise, les musées ont investi le côté interactif qu’offrent les technologies. A grand renfort de tablettes tactiles, d’écrans géants et d’audio guides interactifs, les musées se modernisent et créent de plus en plus une expérience pour le visiteur. Fini le temps des musées avec des visiteurs passifs. Désormais, on fait partie intégrante de la collection, on a accès à du contenu riche en temps réel pendant notre visite. Les tablettes permettent même de découvrir une nouvelle forme d’art : celui créé directement grâce au support comme l’a fait David Hockney dans sa première exposition « monumentale » de ses créations sur iPad, au De Young Fine Arts Museum de San Francisco.

LocalProjects_body-detection-cma

Les thèmes des musées ont même évolué. On trouve aujourd’hui des sujets d’exposition sur les jeux vidéo ou encore les robots, le tout bien arrosé d’interactivité et d’immersion. Le jeu vidéo comme art est un thème bien prisé des musées aujourd’hui. Il permet, en effet, facilement l’interaction et a même déjà une longue histoire à raconter. De plus, il touche tout le monde et rassemble les générations. Le V&A museum a même invité un game designer en résidence pour s’inspirer des pièces du musée pour son prochain projet. Les robots, quant à eux, ne sont pas en reste. Ils continuent de fasciner et deviennent, eux aussi, sujets d’exposition voire thème de musée tout entier comme le Robot Museum de Madrid. En Corée, ce sont même des robots qui guident les visiteurs et leur expliquent les collections.

Les visites virtuelles et le contenu en accès libre

Une autre grande tendance des musées. Les contenus en accès libres, musées numériques et autres visites virtuelles fleurissent sur la toile. Plus besoin de se déplacer. Le contenu de nombreux musées est accessible en un clic. Œuvres téléchargeables, images en haute résolution sur le site web du musée parfois sans restriction d’utilisation, visionneuse 3D d’objets anciens, accès libre à des manuscrits de grandes bibliothèques, l’open source gagne de plus en plus de terrain.

Google Art Project1

C’est le Google Art Project qui le montre le mieux. Des centaines de musées à travers le monde ont donné accès à Google (et donc aux internautes) à des milliers d’œuvres, accompagnées de quelques textes explicatifs. Bémol : seuls quelques rares musées français ont accepté de jouer le jeu. Nous sommes malheureusement encore nombreux à garder notre vision archaïque de l’accès à la culture…

Recours aux tendances marketing

Comme les musées passent à la vitesse supérieure, ils sont aidés par des agences au cœur de l’action. Toutes les tendances applicables aux plus grandes entreprises multinationales se retrouvent donc chez nos amis de la culture. On y retrouve donc de grandes tendances marketing :

  • Le branding

Tout devient marque, même les musées (comme le disait si bien notre prof de city-branding). Chacun se cherche une identité graphique avec un beau logo, travaille sur sa stratégie de communication, son ton de publication, les goodies… Les musées sont dans un nouveau dynamisme, celui d’attirer les visiteurs chez eux et non dans un autre musée !

mol-bag-etc

  • La participation des visiteurs

Comme les marques, les musées cherchent à ce que les individus s’approprient le musée. Et c’est pour cela qu’ils les font de plus en plus participer. Nous sommes à l’ère de l’évènementiel. Ainsi, la Tate (ce fameux musée londonien) lance l’opération Bloomberg Connect pour permettre aux visiteurs de partager leur vision de l’art. L’outil, appelé « make your mark » est composé de 75 écrans accrochés, formant un mur entier, affichant idées et commentaires des visiteurs. Un espace, le « drawing bar », fournit des écrans tactiles pour que les visiteurs réalisent une création artistique personnelle et la partagent sur le mur. Un autre espace permet à tous de visionner les contenus proposés par le musée lui-même sur le thème de l’art.

  • Le crowdfounding

Et oui, même les musées sont sur mymajorcompagny qui a permis la récolte de fonds pour la rénovation, entre autres, du Panthéon ou la remise en état du Cyclop de Jean Tinguely ou encore la restauration d’un moulage du temple d’Angkor. La BNF proposait, par exemple, d’adopter un livre pour en permettre la restauration. Au Royaume-Uni, c’est directement par mobile que le don se fait, en direct live. D’autres initiatives existent bien sûr et cela montre que la culture intéresse toujours grandement les individus.

musee_iphone

  • Le selfie

Le mois de janvier avait vu se créer le #museumselfieday sur Twitter. Un autre belle appropriation de la tendance du moment. Le principe ? Simple comme bonjour : prendre un selfie avec votre smartphone et le publier sur Twitter avec le hashtag #museumselfieday, of course ! C’était un véritable appel à tous les amateurs d’art du monde entier, une pierre jetée dans la mare du rapprochement entre musées et populations.

Et ça marche plutôt bien. Le Louvre Lens a lui aussi lancé son opération « selfie » en incitant les visiteurs à dire au revoir au tableau de La Liberté guidant le peuple en se prenant en photo à côté de celui-ci. La photo étant ensuite partagée sur un mini-site évènementiel.

Pour d’autres actions de selfie dans les lieux culturels, lisez cet article sur le phénomène selfie.

Accessibilité

Enfin, une avancée remarquable est faite à destination des publics à mobilité réduite, les sourds et malentendants et tous les publics en difficulté parfois oubliés dans la médiation culturelle. Ainsi, des applications mobiles pointent le bout de leur nez, des audio-guides spéciaux mais d’autres innovations plus surprenantes.

National-museum-natural-history-si-virtual-tour

Par exemple, une association lilloise a lancé une application (Les experts quai Branly) destinée aux enfants sourds et malentendants de 8 à 12 ans.L’innovation? L’application est en langue des signes, les contenus sont sous-titrés et donc accessibles à tous les enfants, sourds ou pas. Dans les Deux-Sèvres, c’est un robot-camera qui guident les personnes à mobilité réduite dans le musées. Ces dernières peuvent contrôler les mouvements du robot et voyagent donc virtuellement à leur rythme dans le musée, comme s’ils y étaient.

En somme de grandes avancées technologiques ont fait leur apparition ces dernières années. Il est agréable de voir qu’elles servent aussi la médiation culturelle et ne cesseront de réinventer notre façon d’appréhender la culture. Les musées ne seront plus jamais ennuyeux !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous visité ce genre de musée ? Participé à de drôles d’opérations ? Dites-nous tout !

Estelle

Estelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s