Devenez digital detox

Vous en êtes sûrement la preuve vous aussi, le monde se numérise de plus en plus et il devient difficile d’échapper au monde digital et aux nouvelles technologies. Quand certains d’entre nous ne peuvent plus s’en passer, d’autres décident de déconnecter totalement. On les appelle les « digital detox« . Altermondialistes du numérique, ces déconnectés volontaires cherchent à fuir Internet et sa ribambelle d’outils addictifs.

déconnecter internet laptop

Après tout, on en connaît beaucoup qui subissent des burn out ou se laissent piéger par la FOMO (fear of missing out). Cette peur de rater l’information (essentielle ou non, il faut bien le dire) entraîne des comportements compulsifs et addictifs envers les nouvelles technologies. Pour les digital detox, la FOMO se transforme en JOMO (oui j’adore les sigles), comprenez Joy of Missing Out (joie de rater l’information). L’objectif des digital detox est de se protéger tout simplement de tout cela : retrouver l’équilibre de la vie réelle et protéger ses données personnelles. Et cela fait un bien fou de vivre déconnecté de tous ces flux d’information continue. On retrouve sérénité et calme intérieur et on peut alors profiter pleinement du moment présent. Bon, certains agissent aussi par pure anticonformisme, mais il y a toujours des exceptions…

Digital_detox_

Alors, comment devenir digital detox à votre tour ?

Rien n’est jamais simple, mais il existe des tas d’outils pour tester la chose ne serait-ce qu’un weekend. Tout d’abord, pour les possesseurs de smartphones, pas besoin de vous en séparer. Il suffit d’utiliser l’application anti-social pour bloquer l’accès aux réseaux sociaux. C’est déjà un bon début. Mais pour votre ordinateur, il faudra aller plus loin avec un logiciel comme freedom qui vous bloquera l’accès Internet pour une durée déterminée (bon vous pouvez aussi débrancher votre box, mais il faudra résister à l’envie de la rebrancher).

Ça ne suffit pas ? Installez le super papier-peint anti-ondes wifi en metapapier. Une véritable révolution ! Il s’agit d’un papier peint à première vue banal, qui contient des particules d’argent qui bloquent les ondes wifi. Une solution développée à Grenoble et qui répond à une vraie demande de déconnexion. Il y a aussi tous ces évènements créés spécialement pour déconnecter. Je cite l’incontournable Journée Sans Connexion (le 1er mars). Une journée pendant laquelle on déconnecte, on parle à nos contacts, nos amis et notre famille (qu’on perd parfois de vue) et on se trouve de nouvelle activités. Quoi de mieux qu’une belle balade en forêt pour se régénérer ?

Foto-3-Metapapier

Désormais, il s’est même créé des centres de désintoxication spéciaux (par exemple restart dont le programme est basé sur 45 jours d’abstinence ; enfin de non connexion, vous aviez compris hein). On les appellera plutôt centres de cure, mais l’idée est là. Ils vous aident à vous déconnecter, à perdre vos réflexes addictifs, à supporter cette FOMO et à la combattre et surtout à apprécier de nouveaux les petites choses de la vie. Une véritable rééducation. Si c’est trop pour vous, partez plutôt en vacances sans Internet comme le propose Suisse Tourisme depuis 2011. Ou, à moindre frais, laissez portable, ordinateurs et tablettes chez vous pendant que vous profitez d’un petit week-end tranquille en bord de mer (ou ailleurs, cela va de soi).

Et les marques ont bien compris le filon. Je vous avais présenté dans un article sur le street-marketing la No Wifi Zone de Kit Kat, par exemple. Burger King a lancé l’opération Whooper Sacrifice qui demandait de supprimer 10 contacts Facebook pour gagner un burger. On pense aussi à la publicité (que je vous conseille fortement) Coca-Cola Avatar qui recrée du lien social entre les personnes ultra-connectées ou encore les baskets non connectées de Diesel qui tournent en dérision les baskets connectées de Nike avec une baseline du type « elles n’iront pas dire à vos amis combien de calories vous avez brûlé ou pas ». Et une superbe invention de la maque de bière Norte Beer qui installe un dispositif de contre-flash sur ses bouteilles pour vous éviter de finir sur Facebook dans un état… pas très recommandable après que vos amis mal intentionnés vous aient photographié…

norte_beer_photo_blocker_01

Bref, il est parfois temps pour nous de déconnecter et aux marques d’entamer une réflexion sur leur communication non-stop online pour une meilleure efficacité offline… Et vous, envie de déconnecter ?

turn off the phone digital detox

Estelle

Estelle

Publicités

Une réflexion sur “Devenez digital detox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s