La saga des marques

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais depuis quelques temps on constate que de plus en plus de marques déclinent leurs spots publicitaires en saga.
Bien sûr le système a déjà été utilisé, et est souvent repris, mais je trouve que c’est un modèle de campagne publicitaire, qui suit un effet de mode.

Cette stratégie est un bon moyen de laisser une trace sur une durée plus longue sans avoir à renouveler le concept, de diffuser un même message sous différentes formes et de façon discrète, et de mettre en valeur différentes situations. Certaines marques sont d’ailleurs coutumières du fait…

Je vous propose aujourd’hui de faire un peu le tour de certaines de ces sagas actuelles, qui ont retenu mon attention.
Point commun entre les trois campagnes que je vous ai sélectionnées, les enseignes qui ont opté pour la saga publicitaire, ont décidé de jouer la carte de l’humour.

Il y a par exemple Peugeot.
Le concessionnaire a choisi cette thématique pour annoncer les journées immanquables.
Peugeot a choisi trois mises en scène autour de situations sportives : une partie de golf, une compétition de billard et une partie de fléchettes.
Chaque fois, la marque a misé sur une ambiance de suspense, les gestes et les éléments des acteurs sont scrutés et amplifiés comme pour une série policière, et la chute retombe lorsque l’on se rend compte de la stupidité de la scène, pour répondre à une question : « à part lui, qui peut manquer…. »

Toujours en rapport avec des véhicules (c’est une coïncidence) l’enseigne Sixt, pour sa première campagne tv, a aussi misé sur ce concept.
Dans un contexte propre à son activité, à savoir la location de voitures, l’agence répond à sa baseline : « boost yourself ».
Elle garde également le code couleur de l’enseigne qui est le orange, grâce au personnage récurrent, excentrique et bourré d’énergie Mister Booster, qui se retrouve dans chaque version.
Il encourage les clients à s’exprimer et à louer différemment.

Peut-être, êtes-vous plutôt une « super nana » ou une « maman qui déchire« …

Enfin, enseigne habituée du principe, McDonald’s. Après avoir poussé la chansonnette pour sa dernière campagne, et nous avoir fait saliver, McDo reprend aujourd’hui le principe de la saga avec quatre situations de gaffes.
A l’image du « venez comme vous êtes », il n’y a aucune raison de ne pas profiter d’un bon McDo. Et vous n’avez pas besoin d’être un bon peintre, un bon électricien, de savoir jouer au bowling ou d’être un bon modéliste… Bref, vous n’avez pas besoin d’être le meilleur des meilleurs pour profiter du 280.

<iframe width= »640″ height= »390″ src= »//www.youtube.com/embed/XIaSc2F95JU » frameborder= »0″ allowfullscreen>

Toutes ces sagas, reprennent les mêmes codes : l’humour, un personnage ou un message fil rouge et au moins trois situations qui permettent de varier les plaisirs.

Mais vous, est-ce que cela vous plaît ? Les aviez-vous remarquées ? Est ce qu’il y a d’autres exemples qui ont attiré votre attention ou qui sont dans vos favoris ?

Article by

Alexia

Alexia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s