La pub, c’est de saison !

Les 4 saisons

Tout comme nous avons l’hiver (malheureusement), le printemps, l’été ou encore l’automne… n’avez vous pas remarqué que la publicité avait, elle aussi, ses « saisons » ? Alors, bien évidemment, ça ne sort pas comme ça du chapeau des publicitaires, non. En fait, c’est totalement lié avec la saisonnalité des produits, services ou thématiques abordées. Et donc, si on remonte encore un peu l’échelle, tout cela découle des objectifs marketing, qui sont, eux-mêmes, au service de la stratégie marketing de l’entreprise.

Bon, c’est assez schématique, mais c’est pour bien comprendre le cheminement qui nous amène à la publicité. Parce que, vous l’aurez compris au fil des articles de ce blog, si la communication est ce qu’on appelle, dans le jargon professionnel, une « fonction support » (c’est-à-dire qu’elle est considérée comme « accessoire » aux fonctions vitales de l’entreprise), elle constitue malgré tout un élément essentiel au développement de l’entreprise et de son activité.

En effet, c’est en premier lieu la communication qui est à l’origine de la relation entre l’entreprise et ses clients. D’ailleurs, la communication ne fait pas que créer la relation, elle l’entretient, l’enrichit, la développe et fait en sorte de la maintenir intacte aussi longtemps que nécessaire pour l’entreprise. L’objectif ultime étant, bien entendu, que les clients restent éternellement fidèles à l’entreprise. Bien que nous serons tous d’accord pour affirmer que cela est quasiment impossible.

caddiesPar définition, un client (nous parlerons plutôt de « consommateur » ici) est, à une échelle plus ou moins grande, volatile. Dans tous les cas de figure, il cherchera le meilleur compromis entre ses critères, ses attentes, ses exigences par rapport à un produit ou service et ce qu’une entreprise peut lui proposer, les solutions qu’elle peut lui apporter. Un consommateur cherche avant tout de la satisfaction. Pour cela, il est prêt à tout !

Bon, je ne m’étends pas plus sur ce point, car le but n’est pas de vous faire un cours sur le comportement du consommateur… mais tout ça pour vous dire qu’il est réellement très compliqué pour une marque ou une entreprise de recruter des clients dans un premier temps, puis de les fidéliser à long terme. D’où leurs efforts inconsidérés et constants pour les capter par l’intermédiaire de la publicité (entre autres).

Malheureusement, les consommateurs ne sont pas mariés à leur(s) marque(s) fétiche(s) ! Les marques ne sont donc pas à l’abri d’un revirement inattendu et ce, pour le moindre petit faux pas… Pour cela, rien de tel qu’une bonne stratégie bien ficelée ! Et qui dit stratégie, dit objectifs. Et, si vous avez bien suivi, qui dit objectifs dit… saisonnalité (bon, c’est un énorme raccourci hein, il y a plein d’autres choses en parallèle, mais c’est ce qui m’intéresse aujourd’hui).

Vous ne voyez toujours pas de quoi je veux vous parler ? Allez, je vous aide un peu… si je vous dis « Noël« , vous me dites ? Neige, repas, famille, fête… mais encore ? Cadeaux (ah ! on s’approche), catalogues de jouets et ? et ? et ? Et oui : pub !

Vous n’avez pas pu passer à côté, TOUS LES ANS c’est le même cirque ! D’abord, ce sont les magasins qui s’y mettent juste après la rentrée avec les décos, puis c’est la pub qui prend le relais ! Alors entre les pubs pour les jouets, pour le Père Noël, le chocolat, le saumon ou le foie gras, il y en a pour tous les goûts, mais surtout il y en a trop ! Un petit avant-goût ? Je vous laisse déguster et vous préparer à ce qui nous attend bientôt… 😀

Plus sérieusement, je vous renvoie volontiers vers cet aperçu des « vraies » pubs créées dans monde entier à l’occasion de Noël cette année, c’est par ici.

Bon, Noël, c’était facile. Ensuite, on peut suivre la logique avec la Chandeleur (pubs pour les crêpes Alsa), Pâques (pubs pour le chocolat Milka), la rentrée (pubs pour les cahiers ClaireFontaine)… Mais on peut aussi aller plus loin. Car au-delà des événements et fêtes nationales connues de tous, on peut également déceler des périodes propices à tout type de thématique. C’est le cas, par exemple, de la période d’hiver propice aux sports d’hiver tel que le ski. D’où les pubs pour la montagne, la raclette, l’assurance corporelle, etc. C’est le cas également pour l’été avec les départs en vacances et les pubs sur la sécurité routière, l’assurance auto, les compagnies aériennes, etc.

Vous comprenez un peu mieux la logique maintenant ? Et bien, pour aller encore plus loin, et quitte à vous paraître un peu plus « glauque », c’est aussi le cas de la Toussaint. Non pas pour Halloween, non, mais bien pour ce que représente cette fête… Je vous avais prévenus, ce n’est pas très gai, mais c’est la réalité ! La mort fait vendre. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, les périodes propices pour aborder cette thématique sont donc, la Toussaint (rien d’exceptionnel à cela), mais il y a aussi Pâques (les statistiques montrent que le nombre de décès est plus élevé à cette période de l’année, allez comprendre…).

Et cela donne des campagnes de pubs, il faut avouer, de plus en plus subtiles et plus « humaines » qu’aupravant, mais néanmoins réalistes… Vous n’avez pas remarqué durant ces deux dernières semaines toutes ces pubs qui parlait d’obsèques ? Pourtant, c’était à la limite du matraquage ! J’ai eu l’impression de ne voir que ça ! Il faut dire qu’on n’en a tellement peu l’habitude… Souvenez-vous, il y avait surtout celle-ci, des pompes funèbres Roc Eclerc :

Il y avait également celle-ci, qui me plaît un peu plus dans la façon de voir les choses (même si un peu abrupte), et qui avait déjà été diffusée en début d’année (durant l’autre période propice, donc), des Pompes Funèbres Générales (ou PFG pour les intimes) :

Mieux vous accompagner c’est notre première volonté

Pour finir (oui, j’ai décidé d’être gentille et de ne pas vous plomber la journée… et puis je n’en ai pas trouvé beaucoup plus disponibles sur le net), j’en ai déniché une dernière plus « régionale » avec ce spot Le choix funéraire :

Bref, tout ça pour en arriver au fait que certains ont bien compris ce principe de saisonnalité et n’hésitent pas à s’en servir largement pour faire leur chiffre. Ca n’est pas nouveau, mais dans le domaine de la mort, je trouve ça tout de même un peu, disons, surprenant ! Enfin, on ne s’y attend pas ! C’est la crise pour tout le monde, que voulez-vous, « on a tous à y gagner »* 😉

Et vous, que pensez-vous de cette « pratique » ? En avez-vous conscience en tant que consommateur avisé (ou pas) ? Cela vous choque-t-il ? Cela vous surprend-t-il ? Ou au contraire, cela vous laisse-t-il indifférent ? N’hésitez pas à réagir sur ce sujet, histoire de voir un peu la façon dont vous percevez ce type de pubs…

*Saurez-vous retrouver à quelle marque appartenait ce slogan ?? La réponse dans mon prochain article =)

Sophie

Sophie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s