Abercrombie & Fitch : effet boomerang

En Mai dernier je vous parlais du scandale d’Abercrombie & Fitch : Mark Jeffries, le CEO de la marque, se vantait de ne vouloir vendre qu’aux personnes attirantes et sexy.

Annoncer clairement et honnêtement sa stratégie marketing est quitte ou double. Dans le cas où celle-ci est de ne viser que les personnes minces et mignonnes pour que les vêtements de la marque ne soient portés que par des personnes dites « populaires« , c’est beaucoup plus risqué. D’ailleurs, ces propos choquants n’ont pas échappé à certaines personnes qui se sont empressées de leur répondre de manière originale.

Une blogueuse américaine, outrée par les paroles (et surtout les expressions) prononcées par Jeffries, lui a écrit une lettre (pour la lire c’est par ici) pour lui dire clairement ce qu’elle pensait (et ce que beaucoup de monde pense d’ailleurs). Pour accompagner ce courrier, elle s’est amusée à recréer des affiches dans le même genre que les publicités d’Abercrombie & Fitch, connues pour être langoureuses. Sauf qu’à la place d’un mannequin « size zero » (taille 0 = soit très très mince), on y voit poser la blogueuse bien en chair et tatouée. Je vous laisse admirer 🙂

abercrombie fitch jes

abercrombie fitch jes 02

Du côté de la télé, la célèbre présentatrice américaine Ellen DeGeneres est également intervenue sur cette affaire. Elle a exposé son point de vue sur cette politique particulière pour les tailles qu’a adopté la marque A&F, mais avec cette touche d’humour qui la caractérise si bien. Elle s’adresse particulièrement aux jeunes en leur rappelant que ce n’est pas le physique qui définit une personne et que le principal est d’être heureux et en bonne santé.

Une bonne conclusion pour « casser » la marque et ses décideurs sans scrupule !

Et ce n’était pas le premier scandale que Mark Jeffries a fait subir à sa marque. En effet, il y a 2 ans il avouait qu’il préférait que les vêtements A&B abîmés soient brûlés plutôt que de les donner à des sans-abris. Si ça ce n’est pas de l’égoïsme et du pur gâchis ! Mais ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd; un jeune américain a donc décidé de faire d’Abercrombie & Fitch la première marque à habiller les sans-abris. Il a donc distribué des habits de la marque à des SDF de Los Angeles et incité tout le monde à faire de même . Découvrez son action ici :

On peut dire que Mark Jeffries n’a pas sa langue dans sa poche et ça en fait pâtir la marque de prêt-à-porter. C’est bien évidemment une stratégie de jouer cartes sur tables et de ne cibler qu’une catégorie de personnes bien précises, mais quand de la discrimination en ressort, on ne peut l’approuver.

Et vous, que pensez-vous des propos de Mark Jeffries ? Est-ce que cela change votre perception de la marque ? Portez-vous des vêtements de la marque Abercrombie & Fitch ? Dites moi comment vous trouvez les ripostes de ces mécontents !

candice89By CandiceGutt

Publicités

3 réflexions sur “Abercrombie & Fitch : effet boomerang

  1. Hello,
    J’avoue avoir été séduit par la marque (ou plutôt par sa filiale Hollister) il y a quelques années, c’était fun, branché et exclusif : pas de magasin en France, la seule façon de s’approvisionner était d’aller aux US ou en UK. Depuis les déboires de Jeffries et l’arrivée de ce géant en France, cette marque me dégoute: les bobo-teens de 13 ans ne jurent que par cette marque, j’ai l’impression d’être en primaire à chaque fois que je rentre chez Hollister ! Il me vient alors une envie inéluctable (mais que j’étouffe péniblement) de leur crier « Mais pu****, à votre age, c’est ma mère qui m’habillait à la halle aux vêtements, il vient d’où le fric que vous mettez dans votre hoodie Hollister ? ». Je trouve les actions menées par les bloggeurs US louables mais tant que la marque rayonnera d’une aura inexplicable auprès des jeunes et que les parents seront prêts à lâcher 80€ dans un sweat, A&F n’a pas de gros souci à se faire…

    1. Merci pour cette prise de parole déjà 🙂
      Je pense en effet que la marque n’a pas trop de souci à se faire vu son succès mondial. De plus, les jeunes qui sont leurs principaux clients se sentent (malheureusement) très peu concernés par les affaires de discrimination, leur style comptant avant tout. Donc ces histoires n’impacteront que peu la marque… En tout cas, je suis quand même contente que des personnes osent élever la voix de temps en temps !

      1. Ayant moi-même payé un hoodie Hollister à 80 balles (avec mes propres sous, juré !), je n’irai pas jusqu’à l’offrir à un SDF malheureusement 🙂 Et tu as raison, tout est une question de style maintenant chez les jeunes, limite ils iraient au lycée Guccisé/Louis Vuittonisé s’ils le pouvaient. A l’époque, si je pouvais avoir des Nike sans Air, j’étais déjà bien content !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s