Daft Punk, un mythe ?

Je sais, vous vous dites : « pourquoi ce sujet ? On en entend parler tous les jours depuis un mois, plein d’autres ont déjà écrit sur le sujet et surtout, quel rapport avec ce blog ? » Et bien, je vous répondrai : tout ! Les Daft Punk sont une stratégie de communication à eux seuls ! Quoi de plus intéressant à analyser pour nous ??

Alors c’est vrai, les avis sont assez partagés : pour les uns, ce sont des génies de la communication et du teasing. Pour d’autres, ce sont deux « punks idiots » (« Daft Punk« ) qui ne savent pas tirer profit d’Internet et des nouvelles technologies. Et nous, on en pense quoi ?

Et bien, en tant que fan absolue (je rêvais d’écrire cette phrase, même si ce n’est pas vraiment vrai… je suis fan de leur com’ surtout), les Daft Punk représentent pour moi un mystère que j’aime entretenir et enrichir à la moindre occasion qui se présente : leurs casques si particuliers ne vous a jamais interpellé ? Vous ne pourrez pas dire le contraire : rares sont les artistes qui parviennent à faire autant de buzz (international) avec si peu de choses ! Et ça, pour moi (désolé pour ceux qui n’y croient pas mais), c’est du génie ! Et ce sont des Français, cocorico =)

Daft_Punk_HomeworkCommençons par le commencement… Daft Punk, c’est d’abord deux lycéens parisiens (Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo) qui se sont rencontrés en 1987 et ont débuté la musique quelques années après, en  1992. Sur la même longueur d’ondes, ils nous ont bluffés avec leur premier album Homework, sorti en 1997. Après 20 ans de carrière, ils font partie des artistes français les plus connus à l’étranger et ont même raflé le titre des artistes les plus vendus à l’international en 2008 avec leur album Alive 2007 ! Ils comptabilisent des milliers de fans à travers le monde et ont vendu des millions d’albums (leur single Around the World, sorti en 1997, s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires). Aujourd’hui, ils constituent une figure emblématique de la scène électro et sont les exportateurs officiels de la « French touch« .

C’est donc après 8 longues années de silence discographique et leur dernier opus Human After All d’ailleurs très mal accueilli par leurs fans (il faut dire qu’il avait été produit en seulement deux semaines après 4 années d’absence… quoi de plus médiocre ?), que les Daft Punk reviennent avec un teasing digne de ce nom (tout en continuant d’entretenir le mystère sur leur identité*). Depuis le 26 février dernier et la publication d’une image sur leur page Facebook, ils ne cessent de nous balader avec un tas de petits indices presque insignifiants sur leur nouvel album, dont la sortie est prévue le 21 mai prochain : deux extraits de 15 secondes chacun, puis un titre, Random Access Memories (ou RAM pour ceux qui n’avaient pas fait le lien ^_^), le visuel de la pochette, les 13 titres de l’album (d’abord sans leur nom), un extrait d’une minute de leur premier single Get lucky lors du festival Coachella le 14 avril dernier et enfin, il y a quelques jours, la sortie de ce single (en écoute ici) sur les ondes radio ! Une véritable bombe qui en a enchanté et aussi déçu plus d’un… comme toujours, les avis sont partagés ! C’est la règle.

Daft_Punk_RAMBref, ce qu’on peut dire malgré tout, c’est qu’ils mènent une campagne de communication presque impeccable depuis quelques mois. Ils ont d’abord commencé par annoncer leur changement de maison de disque, ce qui a mis la puce à l’oreille à tous leurs fans, et pour cause ! Depuis, leur objectif : dévoiler tous les détails de leur nouvel album avec parcimonie et maîtriser parfaitement les informations qui filtrent. Petit flop : à la veille de découvrir leur premier single sur les ondes radio, leur morceau a filtré et s’est très vite retrouvé sur Internet, à la merci de tous les curieux. A côté de ça, ils ont même « privatiser » des journalistes ! C’est-à-dire qu’ils en ont sélectionné certains, à qui ils ont fait écouter leur nouvel album, en échange de quoi, ces journalistes ont signé un contrat de confidentialité absolue (plus facétieux que pour louer un appart d’après l’un d’eux). Enfin bon, tout ça pour dire que toute cette stratégie est, j’en suis convaincue, réfléchie depuis le début et réglée au millimètre près ! Reste à savoir si leur nouvel album en vaut vraiment la peine… Car finalement c’et bien la seule interrogation qui nous reste ! Est-ce que tout ce « cinéma » va aboutir à quelque chose d’extraordinaire ou c’est juste de la poudre aux yeux pour compenser leurs 8 années d’absence… si longues ?? Ca, seul le temps nous le dira ! Reste plus qu’à patienter jusqu’au 21 mai (ou 20 mai pour ceux qui auront pré-réservé leur exemplaire sur iTunes ou Amazon).

Daft_Punk_Fan

Cela n’est pas sans nous rappeler la stratégie de communication d’une autre artiste française, qui marche aussi beaucoup au mystère et au buzz. Vous voyez de qui je veux parler ? Non ? Et si je vous dis : chevelure rousse, chorégraphies millimétrées et clips cinématographiques, vous me dites ?? Mais oui, il s’agit bien de la grande et inimitable… Mylène Farmer bien sûr ! Elle aussi a su se faire un nom grâce à la parfaite maîtrise de son image et de sa vie privée. Car au final, que savez-vous vraiment d’elle ? Pas grand chose… Et dès qu’elle annonce la sortie d’un nouvel album et les dates de sa prochaine tournée, on assiste à une ruée de ses fans, en une heure de temps tous les billets sont vendus et les concerts font salles combles. Un succès toujours au rendez-vous même après presque 30 ans de carrière (à l’international svp) ! C’est ça le mythe Mylène Farmer.

Peut-on alors conclure à un modèle de communication fondé sur le mystère et le buzz ? Moi je pense que oui, la preuve : ça marche encore, tant pour un groupe électro reconnu qui a fait ses armes (mais qui doit encore convaincre) que pour une artiste adulée qui n’a plus à faire ses preuves. Cette stratégie (semble) fonctionne(r) (du moins, pour eux) tant que les fans sont présents et actifs, et Internet ne fait qu’accroître cet effet « teasing » recherché. Mais est-ce un modèle qui peut perdurer ? Est-ce qu’avec les nouvelles technologies et leur rapide évolution, cette stratégie peut parvenir encore aux effets escomptés ? Certes, c’est le temps qui nous le dira, mais on peut tout de même se demander si à force de vouloir donner trop envie, le risque n’est pas d’agacer voire d’écoeurer les fans (et/ou les envieux)… Comme toute stratégie de communication, celle-ci présente des avantages et des inconvénients. Aux artistes de voir s’ils en prennent les risques ou non…

Daft_Punk_Tron_LegacyEt vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous fan absolu de Daft Punk ? De Mylène Farmer ? Partagez-vous mon avis ? Que pensez-vous de cette méthode de promotion ? De cette stratégie de communication basée sur le mystère et le buzz ?

*NB : pour votre culture générale, sachez que c’est à l’occasion de leur tout premier album Homework, sorti en 1997, que les deux acolytes ont créé leur logo « daft punk » et ont décidé de cacher leur identité en imaginant ces deux casques qui ont chacun leurs particularités et sont aujourd’hui devenus leur emblème.

Daft Punk – Discographie/Vidéographie
1997 : Homework
2000 : D.A.F.T. A story about dogs, androids, firemen and tomatoes
2001 : Discovery (le meilleur ^_^)
2003 : Interstella 5555 : The 5tory of the 5ecret 5tar system (le meilleur aussi ^_^) + Daft Club
2005 : Human After All
2006 : Daft Punk’s Electroma
2007 : Alive 2007
2010 : Tron Legacy
2013 : Random Access Memories

Sophie

Sophie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s