Les pubs qui ont marqué notre enfance

Femmes des années 80…

Nous ne continuerons pas la chanson bien sûr, mais tout ça pour rappeler que non seulement nous sommes toutes nées à la fin des années 80 (1989 héhé) mais en plus nous avons été élevées à coups de pubs… Les publicités des années 90 ont bercé notre enfance. A force de slogans publicitaires, de situations humoristiques, ces spots nous ont marquées et les répliques sont ancrées dans nos esprits (à jamais!). Est-ce uniquement parce que les enfants sont perméables à toutes les bêtises (surtout celles qu’on nous répète de nombreuses fois)? Parce que les pubs de cette époque étaient (vraiment) bien faites? Ou qu’elles mettaient en scène des enfants, comme nous?

Nous avons voulu tester votre mémoire. Pour cela, nous vous avons concocté une compilation de certaines des publicités qui nous font encore réagir aujourd’hui et dont les slogans ou les musiques restent dans nos têtes. Commençons peut-être, par celle dont tout le monde se souviendra toujours! Celle qui a fait que les poissons rouges n’étaient plus en sécurité, et se sont fait accuser des pires bêtises! Ayons aussi une pensée pour tous les Maurice de la Terre! Ceux qui ont « tout mangé les Choco-suisses! », qui ont bien souvent  « poussé le bouchon un peu trop loin » et même « dépassé les bornes des limites! » Alors maintenant, c’est la pension!!
Allez on se la regarde, juste pour le plaisir!

Et même la deuxième version (rien que pour vous).

Ces publicités jouaient sur notre âme d’enfant mais aussi sur celle de nos parents! Ce petit garçon est vraiment touchant et il nous rappelle à tous, les bêtises que l’on a pu essayer de cacher par tous les moyens. L’émotionnel, comme on le sait tous, a bien souvent plus d’impact qu’une simple démonstration scientifique! Si l’humour (bien choisi) s’y mêle, alors c’est encore mieux et ça reste! On en parle en famille, au bureau, dans les cours de récré! Cela créer un vrai effet « boule de neige » dans l’entourage de nombreux foyers : un vrai buzz comme on le dirait aujourd’hui. Bref, à cette époque, un nombre fulgurant de poisons rouges ont été nommés Maurice…

Et c’est le même principe avec la publicité Lactel. Souvenez-vous : « Tiens, elle veut son Pa-pa ! » Son originalité, l’air ahuri du « Pa-pa » et le don de la gamine à changer de sujet pour éviter le fameux passage du carnet de (mauvaises) notes… On l’a tous adoré et imité. Et ça nous rappelle le bon temps !

Et il n’empêche que depuis, Lactel a toujours gardé son sens de l’humour (on a d’ailleurs déjà étudié leur stratégie marketing dans cet article), pour preuve : leur récente campagne avec ce bébé tout blond, tout mignon qui fait enrager son pauvre papa…

Parlons sérieusement maintenant, parlons chocolat (pêché mignon d’Estelle et Candice!). Vous vous rappelez de la la publicité pour les biscuits Twix Top? Le fameux « Tu peux te brosser Martine » que l’on a utilisé (et on continue d’ailleurs) pour n’importe quel prétexte. On a si bien retenu le slogan de cette publicité, qu’on en a presque oublié ce Twix nouvelle génération de l’époque… Sur le ton de l’humour, au premier abord, on pouvait s’attendre à une publicité pour de la lessive, mais surprise, on parlait en fait du goûter. Et cette Martine qui prenait tout au premier degré… Un vrai plaisir à regarder.

A propos de chocolat, il y avait aussi la publicité pour les Petits Ecoliers de Lu : « Ce n’est que pour les enfants! ». C’est vrai que comme beaucoup de publicités, cette dernière est directement destinée aux enfants. Les publicitaires avaient déjà compris le pouvoir de prescription de l’enfant, qui s’est encore affirmé depuis, avec même un pouvoir directement décisionnaire sur les achats des parents… Pour en finir avec le chocolat, la publicité Milka nous semble idéale. Qui n’a jamais repris l’expression « et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu… mais bien sûr ! » ? Et oui, ça vient de là, et on l’a tous aimé !

Quant à la publicité Vittel, elle a aussi misé sur les expressions. Qui ne l’a jamais ressortie à ses parents ou mimé ? A cette époque, la marque lançait son tout nouveau concept : l’eau aromatisée, les Ptits Vittel. Pour inciter les enfants (et les parents) à boire davantage d’eau, Vittel avait décidé d’y mettre un peu plus de « fun » en l’aromatisant. Et c’est là d’ailleurs, que la réplique culte a fait son entrée : « Maman, il me faut de l’eau, de l’eeeaaaaauuuu!!!!! » Ça ne vous dit toujours rien?! Allez, on regarde!

Quand on y réfléchit bien, les pubs sont souvent marquantes parce qu’elles offrent des expressions faciles à reprendre, dans de nombreuses situations (et oui, c’est ça le secret!). Il y a celles que l’on utilise tout le temps, en lien ou non avec la publicité en question, mais il y a aussi les phrases cultes que l’on aime reprendre lorsque l’on consomme le produit. Parmi les incontournables, on retrouve la marque Yoplait qui a vu sa popularité augmenter avec la phrase « J’ai craché dans mon Yop« . Mais on pourrait aussi retenir « Quand y’en a marre, y’a Malabar » ou encore « Mars et ça repart! »

Nous avons concentré notre article sur les publicités de notre enfance, mais si l’on regarde bien, on remarque qu’elles ont traversé le temps. Ces expressions sont soit devenues des baselines pour les marques, soit devenues des expressions à part entière connotées ou non avec les produits qui les ont fait connaître. Et ce n’est qu’une partie de ces nombreuses publicités qui ont su marquer nos esprits (de manière durable) et attirer notre attention. Leur originalité et leur conception nous ont beaucoup amusées.

Il est vrai qu’aujourd’hui c’est surtout notre gourmandise qui a parlé : Choco-suisses, Twix, Petits Ecoliers, Mars, Milka… C’est pourquoi, dans un prochain article nous continuerons cette compilation, en prenant les publicités d’un autre point de vue.
Mais vous, quelles sont les publicités qui vous ont marqué? Pourquoi les avez vous retenues? Quelles sont celles que vous regrettez?

Alexia Gravatar

Alexia

Candice Gravatar

Candice

Estelle
Estelle
Sophie

Sophie

Publicités

6 réflexions sur “Les pubs qui ont marqué notre enfance

  1. Moi, une qui m’a marquée c’était pour des petits suisses aromatisés ( il me semble !, me souvient plus vraiment ; suis pas une première main ), une petite fille qui donnait à manger à sa poupée et qui disait : » tout ce qui compte c’est l’amour ».

    1. Dommage que tu n’aies plus la marque… Cette pub me dit quelque chose pourtant! Les filles s’en souviendront peut-être! Mais c’est vrai « tout ce qui compte, c’est l’amour! » 😉

  2. Et faite donc pas attention aux fautes je viens de me lever j’ai pas tous les neurones connectés ( surtout ceux de l’orthographe, ils ont du mal même en fin de journée !)

    1. Il va falloir être plus précis si vous voulez de l’aide 😉
      Je vous invite à visionner toutes les pubs Vittel de la décennie que vous cherchez sur culturepub ou sur le site de l’INA.

      Bonne chance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s