Fausses émissions publicitaires, réel concept ou mauvais goût ?

Je ne sais pas si c’est un effet de mode ou le fait que le concept ait fait ses preuves, mais on voit de plus en plus de spots publicitaires sous forme de fausses émissions.

Alors je ne sais pas vous, mais pour ma part je n’aime pas du tout ces publicités…
Construites à partir des mêmes éléments certes, je trouve que l’on n’arrive pas du tout à y croire. Je ne comprends même pas qu’elles soient reprises et déclinées à ce point.
Mais après tout, si les publicitaires optent pour cette stratégie c’est sûrement qu’ils ont de bonnes raisons. En tout cas je l’espère…

Peut-être que c’est tout simplement moi qui n’accroche pas à ce type de pubs. Pour le savoir, j’ai décidé de vous en parler.
Ce que je vous propose, c’est d’analyser un peu ces différents spots ensemble, afin qu’ensuite, vous puissiez me dire ce que vous en pensez.
Je saurai alors si ce sont mes goûts en matière de publicités qui flanchent ou si ce sont vraiment les publicitaires qui font de mauvais choix…

D’accord ? Alors allons-y !
On parle donc, je vous le rappelle, des spots publicitaires sous forme de fausses émissions.
Commençons par la forme.

Finish Cporrrosion pub

Sur le plan de la construction et du décor, les spots sont présentés de la même façon. La scène se passe sur un (faux) plateau télé, de style plateau d’informations – Breaking News – plutôt simple et épuré avec un animateur.
Et dans le rôle de l’animateur, un animateur, un « vrai » ! (Vous me suivez ? Les marques choisissent de prendre des animateurs de la vie de tous les jours, pour animer leurs fausses émissions publicitaires.) En mettant dans le rôle de l’animateur une personnalité déjà connue dans ce genre d’exercice, les marques peuvent à mon sens crédibiliser leur scénario, bien souvent reprendre le format réel des présentateurs, et utiliser l’image même de cette personnalité.
Pour se faire, deux formats sont utilisés : il y a la fausse émission sous forme d’interviews, et l’émission avec le lancement de reportages.

Sur le fond, ce cadre publicitaire est repris soit pour vanter les mérites et les caractéristiques des produits, soit pour apporter une plus value à l’utilisation qui en est faite. C’est d’ailleurs pourquoi, les publicitaires choisissent des personnalités dont les compétences sont en lien avec la mise en scène. Et c’est ainsi, que Mac Lesggy ou Sabine Quindou se retrouvent dans ce genre d’exercice.

Mais assez parlé, passons au concret !
Je vous ai sélectionné quelques spots qui illustrent parfaitement le concept.

Comme je vous le disais, l’idée est bien souvent de vanter les mérites spécifiques du produit, en ayant de la crédibilité et sans être ennuyant.
C’est ce qu’ont par exemple essayé de faire les marques Oral-B et Finish.

Mac Lesggy fait alors le lancement d’un mini reportage sur le brossage des dents. Placé dans le même décor que celui dans lequel on le retrouve chaque week-end sur M6, il développe avec des termes spécifiques les effets d’un mauvais brossage, tout en vantant les mérites des produits d’Oral-B.
Le ton de l’animateur est le même que lors de ses émissions, les mêmes mimiques et la même voix-off. Seule différence : le logo Oral-B en fond d’image et la répétition du nom de la marque.

Pour la marque Finish c’est Sabine Quindou, journaliste et animatrice de l’émission ‘C’est pas sorcier’ notamment, qui joue le rôle de présentatrice. Assise sur un plateau, elle reçoit différents intervenants spécialistes, pour développer les caractéristiques du produit.
Finish a d’ailleurs décliné ces mini-interviews. Un scientifique à l’origine du produit, une responsable de magasin de vaisselle, une consommatrice ou un maître d’hôtel sont interrogés chacun leur tour, pour parler corrosion. L’objectif de la marque est de toucher tous les types de consommateurs avec l’appui d’une journaliste scientifique. Je vous laisse apprécier chacune de ces interviews ici.

Enfin, pour détailler l’offre M6 mobile d’Orange c’est Stéphane Plaza qui s’y colle. L’agent immobilier préféré des français, animateur phare de la chaîne, n’a pas le premier rôle en tant que présentateur mais en tant qu’invité. Sous forme d’annonce exceptionnelle, il détaille l’ensemble des avantages et des conditions pour profiter du forfait mobile. C’est avant tout sa notoriété qui le place dans ce rôle un peu… bidon il faut le dire.

Pour terminer l’analyse, voici les nouveaux spots de la marque Pedigree. Sous forme d’interviews déclinées encore une fois, c’est Natacha Harry, intervenante dans Télé Matin, qui se pose en animatrice de reportages. Avec un air sérieux, elle parle des problèmes dentaires de chiens et reçoit des spécialistes ou des propriétaires pour en témoigner. Ici le spot publicitaire prend l’aspect d’une émission d’enquête ou d’actualité.

Je vous ai mis le témoignage de Laeticia, propriétaire de Titou (ne me dites pas que ça fait sérieux!) mais vous pouvez voir l’intégralité des témoignages par ici

Alors, maintenant que vous avez vu un peu plus en détail ce « concept publicitaire », qu’en pensez-vous ?
Vous aimez ? Vous pensez que c’est moi qui ne sait pas l’apprécier à sa juste valeur ? Ou peut-être que finalement il faut le prendre avec humour, non ?

Alexia
Alexia Gravatar

Advertisements

5 réflexions sur “Fausses émissions publicitaires, réel concept ou mauvais goût ?

  1. Et bien non, tu n es pas seule , moi et Vero nous n aimons pas du tout ce concept de pub.

    Il est vrai qu au début , ce type de pub captive l’attention , mais une fois que l on s aperçoit que c est une fausse émission , il y a plutôt un rejet , et l effet n est pas très bon.

    Mais il se peut que cela fonctionne très bien sur certaines personnes.

    1. Oui, tu as raison! Je pense qu’ils jouent sur le format pour attirer l’attention tout autant que sur la crédibilité des intervenants. On est habitué à les voir dans ce rôle donc on se laisse porter jusqu’à ce qu’on se rende compte que c’est une pub…
      Nous sommes d’accord!
      Merci !

  2. Je trouve très limite la publicité de Natacha Harry pour Pedigree, surtout lorsque l’on sait que cette dernière se présente pour devenir présidente de la SPA. Il y a comme un mélange des genres.

    1. Tout à fait de votre avis. Ils sont ridicules dans ces vraies fausses pubs qui doivent coûter la peau du QQ.Que ne feraient-ils pas pour vendre, toujours vendre…Les animateurs, en conséquence , se vendent aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s