Boutiques de marques, effet de mode ou réelle stratégie marketing ?

A la mode d’Apple, nous voyons de plus en plus de marques pour des produits technologiques avoir leur propres boutiques.
Et bien que nous ayons tous une marque à laquelle nous sommes attachés, que nous considérons comme référence pour tels ou tels types de produits, à laquelle nous sommes fidèles et que la technologie soit complètement intégrée (et même indispensable!) dans notre mode de vie, aurions-nous pensé un jour, aller faire les boutiques, essayer un téléphone, un ordinateur, comme nous essayons un pantalon ou une jupe?
Dans l’état actuel des choses oui, mais il y a 12 ans avant qu’Apple pense à le faire…?! Je n’en suis pas si sûre…

Ce mode de consommation qui nous semble aujourd’hui banal, en quoi est-il une vraie stratégie marketing, réfléchie et judicieuse ? A quoi est dû son succès ? Pourquoi a-t-il beaucoup plus d’influence que le e-commerce ?

google glass

Avant tout ce qu’il faut savoir, c’est que bien que nous connaissions surtout les Apple Stores, le phénomène est bien plus répandu. Il y a actuellement 8 marques qui utilisent ce système de vente directe, et bientôt 9 ! Oui 9, puisque la rumeur, non démentie, voudrait que Google pense lui aussi à sauter le pas. Après Samsung, Microsoft, Parrot, Bose ou encore Sony, Google voudrait se mettre au goût du jour et ouvrir son point de vente. La donnée marquante qui pourrait influencer ce choix pour le groupe, serait avant tout de pouvoir présenter l’un de ses nouveaux produits, les « Google Glass ». Mélange de lunettes et d’ordinateur personnel, ce produit aurait réellement besoin d’une interface directe pour sa commercialisation. Ce qui pèserait de ce fait dans la balance, d’ici à la fin de l’année.

Mais quel point commun ont ces boutiques ? Sur quelle base sont-elles créés ?

A mes yeux ce qui revient toujours pour ce type de boutiques, c’est l’importance de l’ambiance, l’architecture des lieux. Je trouve que les magasins sont à l’image des produits, ils sont modernes et même un peu futuristes. Agencés dans de larges espaces, ils offrent une disposition complète avec une partie exposition, une partie d’espaces tests, et une partie d’espaces découvertes avec animations commerciales.

bose store

D’ailleurs la marque Parrot s’est vraiment prêté au jeu, en demandant au célèbre designer Philippe Starck de concevoir sa première boutique ouverte dans le quartier de l’Opéra de Paris. Misant avant tout sur la démonstration et l’idée d’expérience pour les clients, le designer a créé un ballet de drones. La marque Bose a quant à elle optimisé ses espaces, pour attirer l’attention de ses consommateurs avec de vrais salons audio.

Mais le décor ne fait pas tout. Quels sont les ingrédients clés d’une telle réussite ?

vendeurs apple

Finalement en regardant de plus près, tout repose sur une bonne dose de marketing expérientiel accompagné d’un service de proximité. L’idée pour toutes ces marques, est d’être proche de ses clients par le conseil et d’ajuster cette relation à travers l’émotion.
Ces technologies sont basées sur l’intuition des utilisateurs et la simplicité d’utilisation. Ainsi, la recette à appliquer est de mettre en place une interface d’accueil, qui permette aux clients d’être au contact de la technologie, de pouvoir l’essayer et s’assurer qu’elle leur convient. De se sentir accompagné, d’être rassuré voire même formé. C’est ce qui justifie (encore!) le succcès d’Apple.

D’abord connue et distinguée par la qualité de ses produits et la diversité de ses services, la marque a ensuite mis en place un service après-vente gratuit, sans rendez-vous, à l’écoute de sa clientèle. Et pour renforcer l’idée de simplicité et de facilité associée à la marque, la compagnie a aussi mis en place des cours pour apprendre à optimiser l’utilisation de ses produits.

Si je devais résumer, je dirais que leur succès repose sur un marketing expérientiel, renforcé par un vendeur qui devient presque copain, qui soutient pendant et après l’achat.
Ce qui différencie ses boutiques des enseignes classiques, comme Virgin ou Surcouf, qui connaissent aujourd’hui quelques difficultés. Mais je reviendrai sur ce thème dans un prochain article.

Pour conclure, je dirais simplement qu’Apple est grâce à cette conception du marché et surtout de la vente, devenu un modèle économique pour ces vendeurs d’électronique.

Alexia
Alexia Gravatar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s