D’abord les films et maintenant les jeux vidéo : la meilleure vitrine des marques

En écho à l’article de Candice concernant le placement de produit dans les clips musicaux, je me suis penchée à mon tour sur ce phénomène toujours plus présent à l’écran, mais également dans les jeux vidéo !

Eh oui, si je ne vous ai rien caché concernant mon (fort) penchant pour les sacs à main (et notamment les cabas Stef-K), je ne vous ai en revanche rien montré de mon côté « geekette » !

En ce qui concerne les films, mon but n’étant pas de répéter les propos de Candice, je n’ai pas jugé utile de revenir sur la définition du placement de produit. En revanche, j’ai trouvé intéressant de vous parler de son origine, d’autant plus que, contrairement à ce qu’on imagine, le placement de produit est bien français ! Et il remonte à trèèès longtemps ! Pour preuve, cette petite vidéo récapitulative très bien réalisée pour l’émission « Contrechamp » par une équipe du journal « Le Monde » :

Le placement de produit au cinéma, une invention « made in France »

James Bond et son laptop Sony Vaio

James Bond et son laptop Vaio

Comme vous avez pu le comprendre, le placement de produit dans les films ne date pas d’hier et peut prendre diverses formes. A mon sens, la série de films dans laquelle le principe du placement de produit est le plus parlant est celle des James Bond ! Depuis le tout premier épisode, on assiste à un défilement de marques les plus variées les unes que les autres ! Et toutes veulent y passer ! Évidemment, ce sont bien souvent les marques de voiture, de montre ou encore de téléphone portable qui priment. L’équipement indispensable du meilleur espion qui soit !

Pole Position et sa pancarte publicitaire pour un autre jeu de l'éditeur

Pole Position et sa pancarte publicitaire pour un autre jeu de l’éditeur

Dans les jeux vidéo, en revanche, le placement de produis (aussi appelé « in-game advertising ») prend davantage la forme d’insertions publicitaires à petite échelle, la plupart du temps pour des jeux vidéo du même éditeur. A l’image du placement de produit dans les films, cette pratique n’est pas récente non plus. Ainsi, ce fut « Pole position », un jeu de course de F1, qui fut le premier à introduire de l’in-game advertising.

Aujourd’hui, toutes les consoles (ou quasiment) sont connectées ou permettent l’accès à Internet et l’on pratique de plus en plus de jeuxen ligne (c’est-à-dire interconnectés entre joueurs aux quatre coins du monde). Ce qui permet aux annonceurs de nouvelles possibilités en termes d’achat d’espaces publicitaires temporaires, mais également en termes de format puisque désormais, la publicité dans les jeux vidéo peut prendre aussi bien la forme d’images que de vidéos.

Les jeux les plus touchés aujourd’hui par l’in-game advertising sont notamment les jeux dont l’univers se veut le plus réaliste possible, comme ceux qui se déroulent dans l’enceinte d’une ville (GTA) ou encore les jeux de sport (PES, Fifa, etc.)

Obama dans Burnout Paradise

Obama dans Burnout Paradise

De plus, grâce aux nouvelles technologies, la publicité peut désormais s’adapter en temps réel aux événements de l’actualité. C’est ainsi que pour sa première campagne en 2008, Obama s’affichait dans le jeu vidéo « Burnout Paradise » (NDLR : un jeu de courses de voitures pour les non initiés), mais uniquement pour les joueurs américains. C’est beau le progrès !

Mais comme tout, le placement de produit montre ses limites… C’est le cas à l’écran pour Sex and the City 2 qui ne constitue, à mon sens, qu’une publicité géante de 2h30. Un flop total ! Pire encore, le court-métrage Les ours de Coca-cola dédié aux célèbres mascottes de la marque. Aussi « mignons » soient-ils, nous allons droit dans le mur ! A quand le film de Ronald McDonalds ??

Enfin, pour ce qui est des jeux vidéo, le but ultime pour les marques est d’attirer l’attention des joueurs, ce qui n’est pas chose facile (croyez-en mon expérience !). Et pour cela, le mieux est de coller à l’univers du jeu. Un véritable challenge dans un jeu tel que Final Fantasy ou Halo par exemple !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous la publicité de plus en plus intrusive ou au contraire, de plus en plus maligne ??

Sophie

Sophie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s